« Le ciel par-dessus le toit », de Nathacha Appanah (Gallimard)

De la poésie, de la poésie, et de la poésie…

Vous l’aurez compris, j’ai été absolument conquise par l’écriture de Nathacha Appanah! C’était le premier que je lisais d’elle, et cela m’a donné très envie de découvrir ses précédents romans (ce que j’ai d’ailleurs fait compulsivement…)

Le ciel par-dessus le toit, c’est l’histoire d’une fêlure dans le corps et le cœur, c’est l’histoire d’une rédemption, de pardons qui tardent à être accordés et de blessures qui peinent à être réparées. C’est l’histoire d’Éliette, Phénix, Paloma, Loup, et tous les êtres qui ont gravité autour d’eux.

Loup est le fils de Phénix, et le frère de Paloma. Il a 17 ans et on comprend très vite qu’il est un jeune homme à part. Il fait souvent des crises d’angoisse qui le font courir et il fait rimer les mots qu’il entend avec d’autres qui n’ont rien à voir. Un matin, il décide de rendre visite à Paloma, qu’il n’a pas vu depuis 10 ans. Pour cela il emprunte la voiture de sa mère. Problème: il n’a pas le permis. Le pire est évité mais il a tout de même provoqué un gros carambolage et il est placé en Maison d’Arrêt, en attente de jugement.
Cet événement est le point de départ pour réfléchir à tout ce qui a mené à cet instant: le passé de Phénix, sa mère, lorsqu’elle s’appelait Éliette et était la coqueluche de ses parents, ou encore le départ de Paloma, sa sœur, qui en a eu assez de la froideur de leur mère.

C’est un court roman, il fait à peine 130 pages, mais il est puissant par son écriture. Nathacha Appanah sonde en quelques mots l’âme humaine.

Un conseil: Lorsqu’il vous sera venu de lire ce roman, prenez bien le temps de le déguster, de le lire à voix haute, et surtout relisez sans modération les passages qui vous ont le plus plu!

Premier paragraphe:

Il était une fois un pays qui avait construit des prisons pour enfants parce qu’il n’avait pas trouvé mieux que l’empêchement, l’éloignement, la privation, la restriction, l’enfermement et un tas de choses qui n’existent qu’entre des murs pour essayer de faire de ces enfants-là des adultes honnêtes, c’est-à-dire des gens qui filent droit…

Titre: Le ciel par-dessus le toit
Autrice: Nathacha Appanah
Édition: Gallimard
Date de publication: 22/08/2019
Pages: 130
Prix: 14€

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s